Intervention de Paola Zanetti sur les mesures exceptionnelles pour faire face à la crise de COVID19

Monsieur le Président, chers collègues,

Je souhaite également m’associer aux différents remerciements qui ont été effectués, notamment à l’endroit de nos personnels soignants, de nos agents régionaux fortement mobilisés depuis plusieurs semaines, aux différentes autorités et professions qui sont également mobilisées ainsi qu’à l’ensemble de nos concitoyens qui font preuve, faut-il le rappeler, d’inventivité dans certaines démarches de solidarité, ce qui nous honore dans une Région comme la nôtre, avec l’histoire qui a été la nôtre, d’avoir ces formes de solidarité qui perdurent.

Cela a également été dit, nous sommes face à une crise sanitaire inédite, violente, sans précédent dans le monde et dans notre histoire. Et parce qu’elle est inédite, il n’existe pas malheureusement de manières et de bonnes mesures à adopter pour gérer la crise.  Parce qu’elle est inédite également, aucune des crises précédentes ne peut servir d’exemple pour nous dire quelle est la bonne direction à suivre.  En d’autres termes, il faut accepter que nous ne pouvons pas avoir de certitudes sur l’efficacité ou la pertinence des mesures exceptionnelles au moment où nous les prenons.

Pour avoir des certitudes, il faudrait avoir une visibilité sur ce chemin qui s’ouvre devant nous. Or, sur ce chemin, c’est à une masse épaisse de brouillard que nous avons à faire.

Les informations sont parfois contradictoires, évoluent de jour en jour, même sur les délibérations que nous prenons. Encore hier soir, il y avait des mails pour changer, il y a des choses qui bougent et c’est normal, c’est le temps de la crise.

Cette situation nous oblige donc collectivement, chacun à son échelle et avec ses moyens, même modestes, de rester humbles, réactifs, lucides et pragmatiques.

Cette réactivité est la méthode choisie par la Région Grand Est et notre groupe Les Progressistes souhaite saluer l’action urgente que vous avez su entreprendre, Monsieur le Président, ainsi que la mobilisation de nos services pour ne pas que la Région s’arrête et qu’elle assure ses compétences quotidiennes qui favorise et qui traite la vie de nos concitoyens.

Notre groupe a fait le choix, Monsieur le Président, de faire bloc à vos côtés et de privilégier l’unité régionale dans cette période.

Cette crise sanitaire va muter rapidement. Elle mute déjà en crise économique, bientôt en crise sociale, probablement en crise sociétale à moyen terme, pour ne pas dire plus tard, peut-être, en crise géopolitique.

Pour autant, les premières mesures qui nous sont proposées avec une forte coopération, il faut le rappeler, des départements et des EPCI étaient nécessaires, à la fois pour la trésorerie des entreprises, à la fois pour la situation des demandeurs d’emploi, à la fois pour la vie qui s’exprime sur nos territoires, qu’elle soit économique, citoyenne, associative, culturelle ou sportive.

D’autres mesures devront suivre assurément pour faire face aux situations qui vont se révéler progressivement. Je pense notamment au pouvoir d’achat des familles modestes qui sera impacté et qui nous demandera peut-être de nouvelles mesures sur le transport scolaire, sur le prix de la cantine scolaire… Mais ça, ça sera dans un temps prochain.

Aussi, dans cette phase d’unité régionale, notre groupe participera, Monsieur le Président, à tous les groupes de travail qui seront mis en place, toutes les commissions pour travailler à l’évolution de ces mesures et à l’évaluation de celles-ci. Cela nous semble important, effectivement, de garantir que tous nos dispositifs seront adaptés en conséquence.

En attendant, le groupe Les Progressistes votera l’ensemble des mesures exceptionnelles que vous nous proposez.

Merci.  

  • w-facebook
  • Twitter Clean

© 2023 by THE HOPE CENTER. Proudly created with Wix.com